Rayon de Soleil

Ce forum recueille des témoignages et discussions sur les violences sexuelles que vous avez subit dans votre enfance et adolescence. Le but de ce forum est de vous aider à en parler et vous libérer au mieux des conséquences.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Inceste et maltraitance La violence impensable

Aller en bas 
AuteurMessage
Laurine
Admin


Messages : 361
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Inceste et maltraitance La violence impensable   Mer 16 Jan - 3:46

La violence impensable :
Inceste et maltraitance

http://a_sylvie.club.fr/Decouvertes/Violenceimpensable.html

De Frédérique GRUYER psychanalyste et thérapeute familiale
Martine FADIER -NISSE éducatrice spécialisée, thérapeute familiale
Dr Pierre SABOURIN, psychiatre, psychanalyste, attaché de consultation hospitalière en pédiatrie
Chez NATHAN – paru en juillet 1999


La prise en compte de la maltraitance est relativement récente.
En 1986, l'émission Médiations de F. de CLOSETS, Richard RICHEL et J-M. PERTHUIS diffusée sur TF1 en Mars 1989 a contribué à la sensibilisation du large public et a permis d’aborder les problèmes de fond posés par les abus sexuels et à interpeller les pouvoirs publics sur l'urgence de la situation ;

Puis en 1989, année des droits de l'enfant et la signature le 20 novembre 1989 de la Convention des droits de l'enfant et l'amélioration du système de protection : la loi du 10 juillet 1989 qui constitue une évolution législative qui favorise la défense des droits de l'enfant en justice.

La prise en charge pluridisciplinaire de la maltraitance et plus particulièrement des enfants victimes d'abus sexuels constitue un véritable défi1.


En préambule, quelques définitions :

Définitions de l'ODAS
L'enfant maltraité c'est l'enfant qui est victime de violences physiques, cruauté mentale, abus sexuels, négligences lourdes ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique

L’enfant en risque est celui qui connaît des conditions d'existence risquant de mettre en danger sa santé, sa sécurité, sa moralité, son éducation ou son entretien mais qui n'est pas pour autant maltraité.

Et plus particulièrement, l'abus sexuel : « l'exploitation sexuelle » d'un enfant implique que celui-ci est victime d'un adulte ou d'une personne sensiblement plus âgée que lui aux fins de la satisfaction sexuelle de celle-ci. Le délit peut prendre différentes formes: appels téléphoniques obscènes, outrages à la pudeur et voyeurisme, image pornographiques, rapports ou tentatives de rapports sexuels, viol, inceste ou prostitution.-définition de l'OMS-


A- L'inceste a une fonction homéostasique du système.
Il crée un équilibre dans un déséquilibre.
Il convient d'être prudent de nos interprétations sur l'apparente cohésion du système familial qui nous est présenté et être attentif à différents indicateurs de dysfonctionnement.

1-Le positionnement respectif de chacun des membres de la famille est intéressant à explorer, ainsi que la circulation (ou non) de la parole par exemple.
Ce type de famille s'appelle : la famille désunie réunie:La famille a éclaté officieusement bien avant que l'abus fut commis. Il convient de parler ouvertement de la réalité de l'abus car c'est ne pas risquer de détruire une famille déjà éclatée malgré les apparences.

Les enfants sont souvent dans un climat de menace: menaces verbales, regards menaçant,
Insinuations, climat... Chez l'enfant incesté on peut retrouver les traces de cette terreur dans leurs relations avec les autres.

La règle dans ce type de famille est l'infraction, l’intrusion, la non différenciation.
Les règles éducatives sont paradoxalement rigides et les parents imposent des lois morales, alors qu'ils admettent ou couvrent les transgressions les plus graves. Dans ce type de situation, il convient de protéger l'enfant victime d'une double contrainte que Grégory BATESON nomme double bind en1956 (double lien en anglais) :l'enfant est soumis à des injonctions paradoxales assorties de menaces de sanction. Par loyauté envers ses parents et son éventuel agresseur, il lui sera difficile, voire parfois impossible de s'en dégager, pour se protéger. Il peut se trouver dans l'impossibilité de dénoncer, de réagir sans parler là de la culpabilité qui le paralyse si toutefois il avait pris un quelconque plaisir...

On constate même des situations d'anorexie, de refoulement de l'histoire traumatique que la prise en charge thérapeutique aide à lever en corrélation avec une action en justice.
Ce processus de sauvegarde de l'intégrité psychique de l'individu démontre en quoi l'inceste peut être considéré dans certains cas comme « le crime parfait »*1.

2-Les dictatures familiales ne se maintiennent que grâce au secret.
Le secret crée une confusion dans l'esprit de l'enfant2, puisqu’ils savent toujours une partie de ce qu'il leur est interdit de savoir.

Le secret le plus terrible est celui de l'origine d'un enfant né de l’inceste. Le législateur a choisi en la matière que la filiation soit établie du seul coté de la mère.
Le secret maintien l'enfant dans une minorité par rapport à une image idéalisée des parents .Cela crée une distorsion collective de la réalité et de leur histoire (le mythe familial) qui entraîne des difficultés à accéder à l'adulte: c'est la mort psychique*1
Les secrets dont il fait partie, l'amène à créer une image hyper idéalisée comme étayage affectif et crée un clivage de l'image parentale .Parfois le secret est partagé avec l'entourage et des professionnels sans qu'ils prennent conscience de leur participation implicite au maintien du système défectueux…

La famille incestueuse est rigide. Il y a toutefois une confusion des rôles :
- Confusion psychique
- Confusion entre génération
- Et avant tout des rôles.

La place de l'enfant est déchue par les parents3. La sexualité des parents est de type particulier, privilégiant le rapport sensuel du nourrisson à sa mère .Les échanges sexuels sont assez pauvres et stéréotypés ce dont les pères abuseurs ne manquent pas de se plaindre.

Il existe aussi des abus commis au nom de la santé de l’enfant. On peut arriver à des cas de Nursing pathologique ou des abus de maternage. Les psychologues constatent que les enfants dépossédés de leur sexe par des soins abusifs auront d'une part acquis que tout ce qui concerne le sexe est sale, d'autre part il leur faudra plus de temps qu'aux autres pour accéder à l'autonomie.

3-Le spectacle de la vie sexuelle des parents est traumatisante pour l'enfant.
Nous parleront de promiscuité sexuelle intra familiale .Lorsque les travailleurs sociaux : AS, éducateurs ou travailleuse familiale- et Médecins se rendent à domicile ils constatent que la chambre de l'enfant n'est qu'une sorte de vitrine; L'enfant ne dort pas seul, « il a peur » dit la mère. Ces mères inconscientes des troubles qu'elles provoquent partagent généralement les détails de leur intimité, menstruelle en particulier. On parlera alors de familles à transaction incestueuse. L'abus sexuel a une fonction de symptôme et ce sur plusieurs générations.

B - L'inceste est un assassinat psychique selon les thérapeutes.
Il a des conséquences à court terme et à long terme sur l'individu et son développement psychique et physique

À court terme il entraîne des conséquences médicales, des symptômes psychotiques, un échec scolaire, les signes de la dépression et l'arrêt des règles chez les ados.

Le symptôme le plus commun est l'arrêt de l'Enfance qui se signale par une incapacité à jouer et une pseudo maturité...

Les symptômes post traumatiques : Prostitution – tentatives de suicide et dépressions chroniques – toxicomanies – alcoolismes - anorexies/boulimies – infanticides (pour les enfants issus de l'inceste par exemple) – reproduction des abus sur la génération suivante – délinquance et comportements caractériels – troubles de la vie sexuelle à l'âge adulte – nanisme psycho social4 : Hypotrophie staturo-pondérale pouvant apparaître dans la 1°enfance ou plus tard ; Cette forme d'arrêt de la croissance s'observe à l'occasion de carences relationnelles importantes assorties de troubles du sommeil. Il nécessite une prise en charge hospitalière

...enfin pour être complet, le sida (Il existe quelque cas suite à un inceste) et l'errance sexuelle découlant de relations sexuelles mères / fils...

Pour une description complète des symptômes signalés ci-dessus je vous renvoi à la lecture du livre « La violence impensable » de F. GRUYER, M.FADIER-NISSE et Dr P.SABOURIN5 chez NATHAN page 25.

Enfin, pour en terminer avec le traumatisme en lui même ; les facteurs aggravant sont : l'âge de la victime, le désaveu du traumatisme par la mère, la durée de l'exploitation sexuelle de l'enfant, l'éventuel plaisir de l'enfant, l'absence de preuve matérielle de l'abus et l'absence de traitement judiciaire.

On comprend toute la nécessité d'une approche pluri disciplinaire de la maltraitance, croisée avec une approche pluri institutionnelle. En effet, l’intervention sociale ou thérapeutique n'est rien si le traitement judiciaire de la situation n'est pas en cours.

La Maltraitance se traite à différents niveaux. Le social constitue une réponse parmi d'autres .Les Centres Médico-sociaux contribuent par leurs interventions (polyvalente ou spécialisée) à la prévention6, à la détection et au traitement du phénomène sur le territoire. Il est toutefois indispensable que chacun définisse clairement le rôle qu'il peut jouer tant sur le plan des compétences, de la mission et de la relation professionnelle qu'il a avec les éventuels protagonistes. En effet, l’évaluation ED est à distinguer d'une demande d'aide* ...Qu'en est il lorsque le signalement à effectuer concerne un usager accompagné par ailleurs par le travailleur social mandaté pour évaluer et rédiger un rapport qui peut aller jusqu'au juge ou au procureur ? Qu’en est il de la relation d'aide initiale ? Doit on la mettre en péril ou la préserver malgré tout ? L'intervention en réseau interne au CMS et externe permettrait de pallier au problème. Encore faut il s'entendre sur les définitions...



Pour finir :
Le protocole du centre des Buttes Chaumont traite plus précisément de l'inceste mais « les principes d'action » qui y sont « définis sont valables pour tous les types de maltraitance dont l’inceste est une des formes majeures » comme il est précisé dans l'avertissement au lecteur signé Hervé HAMON – 1°juge des enfants au tribunal de grande instance de Nanterre.

Il suit la chronologie du processus judiciaire :

- la crise du dévoilement et le signalement avec 3 principes d'action :
- croire et soutenir l'enfant
- agir rapidement
- travailler en relais

- la phase d'enquête et d'instruction
- les conséquences judiciaires

Et propose des améliorations aux pratiques et à la législation en vigueur notées en italique dans le livre à partir de la page 236.

BONNE LECTURE.
1 Afin de compléter votre information, je vous invite à lire le « protocole d'intervention sociale, judiciaire et thérapeutique pour la protection des enfants maltraités et victimes d'abus sexuels » qui clôt le livre.

2 Cf. Serge TISSERON sur le secret de famille et notamment celui d'Hergé à travers les aventures de Tintin

3 Film canadien « rien qu'un jeu » de Brigitte SAURIOL diffusé en 1983 en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rayondesoleil.forums-actifs.net
 
Inceste et maltraitance La violence impensable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miracle de Calanda!
» L'impensable s'est produit
» Le recul de la mort? (qui nous permet d'espérer l'impensable?)
» Choc: une fille de 8 ans fait croire qu'elle a perdu sa mère dans la rue, l'impensable ce produit! (Vidéo)
» Ce miracle impensable a bel et bien eu lieu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rayon de Soleil :: INFOS CONSEILS JURIDIQUES ET PSY-
Sauter vers: